L’Union Pétrolière devient Avenergy Suisse


Lors de l’assemblée générale de l’Union Pétrolière du 28 juin 2019, les membres ont décidé de renommer leur association « Avenergy Suisse ».


Vidéo explicative sur les produits pétroliers

Vidéo explicative sur les produits pétroliers

Félicitations pour avoir terminé votre apprentissage

Félicitations pour avoir terminé votre apprentissage

Nous

Nous

De quoi le prix de l’essence se compose-t-il ?

De quoi le prix de l’essence se compose-t-il ?

Les carburants synthétiques produits à partir de CO2, d’eau et d’électricité améliorent considérablement le bilan des gaz à effet de serre. Le parc de véhicules existants n’aurait même pas besoin d’être renouvelé.

Les avions, bateaux, lourdes machines de chantier, mais également tous les véhicules actuellement autorisés à circuler avec un moteur thermique, tous pourraient devenir climatiquement neutres grâce aux carburants synthétiques. En effet, contrairement aux carburants traditionnels, les carburants synthétiques ne produisent pas dʼémissions de CO₂ supplémentaires.

Les procédés de fabrication pour ce nouveau type de carburants sont déjà connus et validés. La prochaine étape consiste dans la production à lʼéchelle industrielle de carburants synthétiques à des prix concurrentiels.

Les carburants synthétiques peuvent être fabriqués de deux façons. Les deux procédés sont appelés la synthèse Fischer-Tropsch et la synthèse du méthanol. Cela consiste à synthétiser du carbone (sous forme de monoxyde de carbone ou de dioxyde de carbone) avec de lʼhydrogène pour obtenir un stade préliminaire de carburant. Les réacteurs ont besoin dʼénergie électrique pour ce processus. Sur le modèle du pétrole brut (Crude Oil), qui est transformé en raffinerie, on appelle également ces matières premières synthétiques Blue Crude (brut bleu).

Alternative climatiquement neutre

Ce Blue Crude permet ensuite de produire non seulement des carburants et des combustibles climatiquement neutres, mais aussi des matières premières pour lʼindustrie chimique, qui ne dispose souvent dʼaucune autre alternative aux produits pétroliers.

Les deux procédés de fabrication ont ceci en commun quʼils ne peuvent produire des carburants synthétiques climatiquement neutres que si de lʼélectricité renouvelable est utilisée pour cela. «Aucune chance» – serait-on tenté de répondre ici. De fait, le développement des énergies renouvelables ne progresse que lentement dans presque tous pays européens. Mais cʼest ici que le plus grand paradoxe du tournant énergétique vient au secours des carburants synthétiques. Même si lʼénergie éolienne et solaire ne constituent quʼune petite partie de la production, elles produisent déjà de grandes quantités dʼélectricité qui ne sont utilisées nulle part. Lʼ«énergie dʼéquilibrage» entraîne aujourdʼhui la perte de grandes quantités dʼélectricité sans CO₂ – cette électricité pourrait à lʼavenir être utilisée dans les carburants synthétiques.

 

Les cookies facilitent la mise à disposition de notre site web. En utilisant nos services, vous acceptez que nous utilisions des cookies.
Informations supplémentaires Ok