Technique à condensation

Le changement de l’agent énergétique ne réduit pas la consommation d’énergie d’un bâtiment. Il peut donc être judicieux lors de l’assainissement du chauffage de continuer à utiliser la technique éprouvée du chauffage au mazout.

La consommation d’énergie ne baisse que lorsqu’on met en place des solutions combinées ou qu'on améliore l’isolation du bâtiment. Nous pouvons protéger l’environnement en consommant moins d’énergie. Dans cette optique, les solutions combinées et l’isolation du bâtiment passent en premier; l’éventuel changement de l’agent énergétique lors du remplacement du chauffage ne vient qu’en deuxième position. Et lorsque la consommation d’énergie est faible, le changement d’agent énergétique ne vaut souvent plus la peine ou est hors de prix.

Variante la moins chère la plupart du temps : remplacer le mazout par le mazout

Tant que la citerne fonctionne convenablement, souvent la solution la moins chère consiste à remplacer le chauffage au mazout existant par une installation à condensation. Celle-ci permet en outre de baisser sensiblement les coûts d'énergie.

Même lorsqu’il faut remplacer la citerne, il existe des solutions très économiques. Lors de l’assainissement de la citerne, la variante du mazout reste souvent la plus rentable. Souvent, les nouvelles législations en matière d’énergie, combinées avec le chauffage au mazout, permettent également de trouver des solutions intéressantes.

De sensibles économies d'énergie

Un chauffage à condensation moderne et neuf permet d'économiser jusqu'à 30 % de mazout. Cela fait du remplacement de la chaudière un investissement rentable. Cette mesure est souvent plus vite amortie que par ex. une isolation de la façade.

L’assainissement du chauffage avec une chaudière à mazout permet généralement d’économiser les moyens nécessaires pour financer la production d'eau chaude par combinaison avec des énergies renouvelables et pour mettre en œuvre des mesures d’optimisation du fonctionnement. Cela permet alors réaliser des économies supplémentaires.

L'assainissement du chauffage implique le remplacement de la chaudière et du brûleur et souvent aussi du système de production d'eau chaude. Il est possible que la cheminée doive être adaptée aux nouvelles températures des gaz d'échappement (30-40° C). En général, le nouveau conduit peut cependant être intégré à l'ancienne cheminée, directement et de façon fort simple. Les nouvelles installations assurent l'alimentation du brûleur en air frais via la cheminée, de sorte que les fenêtres peuvent rester fermées, ce qui évite une déperdition de chaleur.

Mode opératoire lors de l’assainissement du chauffage

Il convient surtout de tenir compte des dimensions de la nouvelle chaudière. Pour trouver la solution optimale, il est recommandé de consulter plusieurs offres et d'examiner plusieurs produits différents. Le remplacement du système de chauffage peut parfaitement avoir lieu durant l'hiver, puisqu'il ne prend normalement que deux à trois jours et que la période de coupure de chauffage est donc réduite. Celui-ci peut ensuite être réglé même s'il fonctionne à plein régime.

 

Les cookies facilitent la mise à disposition de notre site web. En utilisant nos services, vous acceptez que nous utilisions des cookies.
Informations supplémentaires Ok