Limites des gaz d'échappement

L’Ordonnance sur la protection de l'air (OPair) prévoit que les installations de chauffage soient contrôlées tous les deux ans par rapport au respect des valeurs limites des gaz d'échappement.

Beaucoup de propriétaires pensent devoir remplacer leur chauffage au mazout en cas de gaz d'échappement trop importants lors du contrôle de combustion. Or d'autres mesures permettent souvent de retrouver les valeurs prescrites dans l'OPair. Par exemple:

  • revoir le réglage du brûler
  • passer au matout Eco à faible teneur en soufre
  • remplacer le brûler

La plupart du temps, ces mesures permettent aux propriétaires d’un chauffage au mazout de relancer leur installation pour plusieurs années et de façon peu onéreuse. Par exemple, le passage au mazout Eco à faible teneur en soufre aide à réduire les émissions d'oxyde d'azote puisque, en plus de sa faible teneur en soufre, le mazout Eco présente aussi une faible teneur en azote.

pdfRévision de l’ordonnance sur la protection de l’air (OPair): Qu’est-ce qui est valable dès le 1er juin 2018 ?

Les cookies facilitent la mise à disposition de notre site web. En utilisant nos services, vous acceptez que nous utilisions des cookies.