Biocarburants

Depuis l’introduction d’une compensation obligatoire en 2013, les ventes de biocarburants ont connu une forte croissance. Aujourd’hui, les biocarburants représentent une part de l’ordre de 3,5% des ventes de carburants. Ils contribuent à baisser les émissions de CO2 du trafic.

Depuis l’entrée en vigueur de la loi sur le CO2 en 2013, une compensation obligatoire a été introduite pour les importateurs de carburants. A ce moment, seulement 11,3 millions de litres de biocarburants ont été vendus en Suisse. En 2018, ce sont environ 231 millions de litres de biocarburants qui ont été écoulés sur le marché suisse.

Par rapport aux près de 6,6 milliards de litres de carburants vendus au total, cela représente une part de l’ordre de 3,5%. Selon les chiffres de l’Administration fédérale des douanes, 7,5% du biodiesel ont été produits en Suisse en 2017. Le bioéthanol est en revanche importé dans sa totalité.

L’utilisation de biocarburants a permis d’éviter environ 450 000 tonnes de CO2 en 2017. La branche pétrolière espère une réduction d’environ 1 million de tonnes de CO2 dès 2020. En comparaison, près de 5000 véhicules purement électriques ont été immatriculés en Suisse en 2018. D’un point de vue purement théorique, environ 10 000 tonnes de CO2 ont été évitées par ce biais.

Les biocarburants utilisés en Suisse sont issus de déchets et de résidus. Ils génèrent lors de leur cycle de vie jusqu’à 90% de gaz à effet de serre en moins que les carburants fossiles.

Les cookies facilitent la mise à disposition de notre site web. En utilisant nos services, vous acceptez que nous utilisions des cookies.
Informations supplémentaires Ok